Le meilleur thé est sur Lystea.ca

Votre thé, notre qualité.

La cueillette du thé constitue un facteur essentiel et déterminant sur le type de thé et de sa qualité. Il existe trois types de cueillette, la “Cueillette Impériale” la “Cueillette fine“, et la “Cueillette Grossière“. Nous allons vous détailler cet art de cultiver et cueillir le thé, qui termine dans votre tasse chaque jour.

La cueillette du thé, savoir-faire saisonnier

La cueillette du thé n’a évidemment pas lieu toute l’année. Elle se fait à des étapes saisonnières bien précise. Plusieurs facteurs entrent en considération dans la culture du thé. Tout d’abord, le théier entre en “dormance” lorsque le nombre d’heures d’ensoleillement diminue. Dans cette phase de dormance, le théier est comme au ralenti. Une fois cette période terminée, le théier s’éveille et la première cueillette peut débuter, c’est ce qu’on appelle la “Fisrt Flush“. Les autres facteurs déterminant la cueillette du thé sont la latitude, la pluviométrie et les températures. Il existe donc des jardins qui peuvent effectuer uniquement 2 récoltes par année, et d’autres, par exemple le Japon et le Sri Lanka, pourront procéder à 4 récoltes.

Vous l’aurez sans doute deviné, la période de récolte est un élément essentiel sur la qualité et la puissance aromatique d’un thé. Par exemple, le thé Darjeeling, très attendu et apprécié des consommateurs, a lieu lors des crus de printemps. Les récoltes de printemps produisent du thé au goût délicatement fleuri, avec des notes très végétales, alors qu’à l’automne, le thé obtenu est plus charpenté, avec des notes très fruitées s’apparentant au muscat.

La saison de cueillette du thé lystea

Les trois types de cueillette, impériale, fine et grossière

Pour un thé riche en antioxydants, avec des saveurs exceptionnelles, la cueillette doit se faire sur les feuilles les plus jeunes. C’est ce qu’on appelle la cueillette impériale. On y récolte uniquement le bougeons, que l’on appelle “Pekoe“, ainsi que les premières feuilles. Le bourgeon se caractérise par son petit duvet blanc, ce qui le rend très reconnaissable. Certaines légendes racontent que cette cueillette à l’époque était effectuée par de jeunes filles gantées et munies de ciseaux d’or. Elle était réservée à l’Empereur de Chine.

La cueillette fine quant à elle consiste à prélever les bourgeon et les deux premières feuilles. Ces pousses permettent d’obtenir du thé concentré à 80% d’antioxydants. Les cueillettes Impériales et les cueillettes fines offrent donc un thé de qualité exceptionnelle, riches en bienfaits pour votre corps.

Enfin, la cueillette grossière est la récolte des bourgeons, ainsi que les 3 premières feuilles. Le thé obtenu est moins concentré en antioxydant, mais il est toujours aussi savoureux !

Une cueillette traditionnelle à la main

Pour obtenir un meilleur thé, la cueillette manuelle est favorisée. Cela empêche d’agresser les feuilles du Camélia Sinensis. De plus, certains terrains sont en pente, aucune machine ne pourrait effectuer ce travail.

Malgré tout, la récolte mécanisée existe sur des plantations en terrain plat, et se répand de plus en plus au Japon, en Turquie ainsi qu’au Kenya. La cueillette mécanique ne permet pas une bonne sélection des feuilles, augmente la pollution et engendre un très fort impact social. 

La cueillette manuelle du thé lystea

Pour résumé, beaucoup de facteurs entrent en jeux concernant la qualité et le goût du thé dans sa méthode de récolte. Cependant, le thé obtenu sera toujours aussi bénéfique sur votre corps et dans votre esprit. 

Maintenant que vous savez comment est récolté le thé, vous devez maintenant achetez du thé de qualité supérieur ! N’hésitez pas à consulter notre article :
Quel Thé acheter sur internet ?